En savoir plus

©britishnormandymemorial.org

Le 6 juin 2021, le British Normandy Memorial (ou Mémorial Britannique de Normandie) a été officiellement inauguré sur la commune de Ver-sur-Mer, après 6 ans de travail. Ce Mémorial rend hommage aux forces armées britanniques, qui ont joué un rôle crucial lors du Débarquement de juin 1944 mais également aux civils normands qui ont perdu la vie dans le cadre du conflit.

 

22 442

Situé à l’extérieur du village de Ver-sur-Mer et surplombant Gold Beach, l’une des trois plages où les forces britanniques ont débarqué le 6 juin 1944, le British Normandy Memorial rend hommage au plus de 22 000 hommes et femmes qui ont perdu la vie lors du D-Day et les semaines qui ont suivi.  Marins, aviateurs, soldats, mais aussi civils, pertes marchandes… L’ensemble des hommes et des femmes d’autres nations qui ont combattu sous commandement britannique sont ainsi commémorés. Le lieu s’inscrit dans la mémoire des pertes britanniques sur le sol normand, où figurent déjà le plus grand cimetière militaire britannique de France, à Bayeux, ou encore le cimetière de Ranville.

©britishnormandymemorial.org

Un Mémorial

Conçu par l’architecte britannique Liam O’Connor – déjà l’auteur du mémorial du Bomber Command dans le Green Park de Londres et du mémorial des forces armées au National Memorial Arboretum dans le Staffordshire, au Royaume-Uni – Le mémorial intègre plusieurs éléments : le « D-Day Sculpture » par David Williams-Ellis, sculpteur britannique ; une couronne et bouclier conçus et créés par les sculpteurs français Christophe Charbonnel et Valentine Herrenshmidt ; le « D-Day Wall » sur lequel les noms de ceux qui sont morts le 6 juin sont inscrits ; et, sur les 160 colonnes en pierre, les noms de tous ceux qui ont perdu la vie entre le Débarquement et la libération de Paris en août 1944. Ce mémorial est l’aboutissement d’une vie pour les anciens combattants britanniques désireux de voir le sacrifice de leurs camarades reconnu à l’instar d’autres nations. Le site a d’ailleurs été choisi par les anciens combattants eux-mêmes lors d’une consultation en avril 2017.

Civils Français et Normands

Parce que le territoire normand a été le théâtre d’une bataille sanglante impliquant de nombreux civils, les citoyens français ayant perdu leur vie alors que la bataille pour la liberté de l’Europe était menée dans les villes et villages de Normandie, ne sont pas oubliés. En leur mémoire, un Mémorial aux Civils Français a ainsi été également érigé pour commémorer les quelques 20 000 civils, morts lors des combats sur le sol normand.

 

©britishnormandymemorial.org

Transmission

Lieu de souvenir et de réflexion comme peuvent l’être le cimetière américain de Colleville ou encore le centre Juno Beach à Courseulles-sur-Mer, le British Normandy Memorial souhaite accueillir quiconque veut honorer la mémoire des combattants morts pour la France. Les générations futures sont également invitées à découvrir les lieux pour comprendre l’ampleur de ce qui s’est passé sur le territoire, ainsi que le rôle du Royaume-Uni dans la sauvegarde de la Liberté de l’Europe.

©britishnormandymemorial.org

Sauvegarde

Souhaité par de nombreux vétérans, le lieu est inauguré le jour symbolique du 6 juin 2021, par Lord Llewellyn, l’Ambassadeur du Royaume-Uni en France, 77 ans après le Débarquement. Fondé par l’administrateur Nicholas Witchell et la société historique Normandy Memorial Trust basée à Londres, le British Normandy Memorial vient récompenser 6 ans d’efforts et de travail. Afin de sauvegarder les lieux, le Normandy Memorial Trust invite par ailleurs le public à contribuer à préserver les lieux en devenant « un ambassadeur » du mémorial. Plus d’infos ici : https://www.britishnormandymemorial.org/guardian/

 

 

©britishnormandymemorial.org

Le British memorial en quelques chiffres :

 

  • 18 hectares – la taille du mémorial
  • 700 m – la distance à parcourir entre le site du mémorial depuis « Gold Beach »
  • 38 m – hauteur au-dessous du niveau de la mer
  • 3 700 tonnes de pierre ont été nécessaires pour ériger le mémorial
  • 7 m – hauteur des murs dans la cour du mémorial
  • 160 – le nombre de piliers sur lesquels 22 442 noms sont gravés par ordre chronologique de décès
  • 22 442 hommes et femmes sous commandement britannique ont perdu la vie lors du Débarquement et la bataille de Normandie
  • 30 millions de livres sterling (soit environ 33 millions d’euros) ont été réunis pour construire ce mémorial – par le gouvernement britannique (fonds LIBOR) et des mécènes privés
©britishnormandymemorial.org

 

Pour aller plus loin, retrouvez sur le site de Normandie Tourisme, l’ensemble des sites, musées et lieux de mémoire qui traitent du 6 juin 1944 et de l’offensive qui s’ensuivit : https://www.normandie-tourisme.fr/preparer-son-sejour/a-voir-a-faire/lieux-de-visite/sites-musees-d-day/  

©britishnormandymemorial.org

Haut de la page

Fermer la recherche