En savoir plus

Le LoopX
Le LoopX de Loop Dee Science

Fondée en 2017, l’entreprise caennaise Loop Dee Science, spécialisée dans la biologie moléculaire, a sorti LoopXplore, un kit de dépistage rapide de la Covid19, fonctionnant sur LoopX, appareil d’analyse portable et autonome. Un défi rendu possible grâce à deux collaborations normandes : l’expertise du laboratoire de virologie du CHU de Caen, et le savoir-faire technologique d’Eldim.

Biologie moléculaire : gagner en rapidité

Experte de l’analyse ADN, Loop Dee Science est née il y a 3 ans d’un constat partagé : bien que très efficace, la biologie moléculaire – qui permet notamment de détecter la présence de virus au niveau de l’ADN à partir de faibles proportions puis analysés à l’aide de la méthode PCR – a ses limites. La discipline nécessite notamment temps et moyens : équipements onéreux et massifs, biologistes formés, laboratoire et réactifs à l’environnement contrôlé…  « Ce sont des techniques d’analyse, aussi performantes soient-elles, qui sont assez limitées par rapport à leur capacité de déploiement. Or, aujourd’hui, nous avons de plus en plus besoin de réponses rapides » explique Stefan Gallard, l’un des 7 co-fondateurs de la start-up et directeur marketing.

 

« Depuis quelques années, on observe un mouvement vers des tests rapides, mais à l’efficacité moindre »

Un pari audacieux

Issus de différents milieux, biologie, monde médical, bien sûr, mais aussi marketing, technologie, finances…, les membres fondateurs de Loop Dee Science décident ainsi de mutualiser leurs compétences pour concevoir une solution afin d’allier efficacité et mobilité. « Nous avons cherché des applications aux enjeux pertinents, en cherchant les tests que l’on ne peut pas effectuer de manière rapide ou bien ceux dont la fiabilité n’est pas du tout au rendez-vous. » L’objectif ? Trouver un principe d’analyse simplifié, fiable et surtout transportable – en termes d’appareillage, comme de conservation des réactifs, tous deux nécessaires. Dont acte, c’est vers le marché vétérinaire que la start-up fait ses premières armes, auprès des animaux de compagnie.

« Le marché vétérinaire était une première étape avant l’humain, notre objectif à long terme »

 

Des performances au rendez-vous

L’idée ? Apporter directement le laboratoire dans le cabinet, au chevet de nos amis aux pelages touffus. Au bout d’à peine un an, après des essais avec différentes cliniques, les performances sont au rendez-vous. Grâce à la conception de réactifs lyophilisés, désormais transportables, plus question de passer par le laboratoire. Seuls hiatus : les conditions de réalisation et de lecture du test qui impliquent manipulation et lecture humaines, pouvant amoindrir la fiabilité du résultat. « Cela a été un nouvel enjeu, mais important pour la suite : il nous fallait travailler sur des solutions pour étoffer les kits d’une part, et sur la conception d’un automate d’analyse d’autre part. »

« Nous avions un très bon retour sur le principe d’analyse mais pas forcément sur l’utilisation »

Nouveau challenge

Fin 2019, les premiers retours sur l’appareillage sont amorcés. A l’époque, deux kits d’analyse sont mis au point, et une post-doctorante est spécifiquement embauchée sur la partie Recherche et Développement. Lorsque début 2020, le coronavirus fait entendre parler de lui en Chine, les choses s’accélèrent. La crise sanitaire bouleverse les plans initiaux et précipite l’entreprise vers l’humain. « Un des virus pour lequel nous étions en train de mettre au point un kit était justement un coronavirus, très commun chez le chien et le chat » souligne le directeur. Fort de cette connaissance et voyant l’appareil d’analyse aboutir, la start-up oriente ses recherches et met au point un kit pour détecter la Covid-19 en seulement six semaines.

 

« Il y a un sacré patrimoine normand d’expertises : c’est rare que l’on puisse avoir tout cela sur un même territoire »

 

96% de fiabilité

Fin mars 2020, Loop Dee Science signe un contrat de co-développement scientifique avec le CHU de Caen. « Ces domaines ne s’improvisent pas. Cela nous a permis d’aller beaucoup plus loin sur la partie scientifique, mais surtout sur la validation objective de notre kit, à travers l’expertise du CHU. » Et notamment son laboratoire de virologie, centre national de référence pour différentes maladies respiratoires, dirigé par le Professeure Astrid Vabret. Première étape : l’étude dite rétrospective, avec de réelles performances sur près de 250 échantillons en laboratoire. « Nous avons pu passer à la phase d’essais cliniques avec de vrais tests, sur près de 350 échantillons en prospectif ». Comprendre des échantillons testés en parallèle, à l’aveugle, sur des PCR traditionnels en laboratoire pour comparer l’efficacité. Un nouveau feu vert illustré par un taux de fiabilité de 96%. 

 

CHU Caen Normandie

« Au-delà de 95%, un test est considéré comme ultra-fiable mais d’autres facteurs peuvent rentrer en compte tels que la qualité du prélèvement ou la conservation de l’échantillon »

LoopXplore Covid-19

Concrètement, le test de détection de la start-up ne nécessite qu’un prélèvement nasopharyngé ou salivaire. La technologie repose sur une amplification isotherme de l’ARN du virus, ne requiert pas d’appareil usuel comme les thermocycleurs de laboratoires (PCR) mais fonctionne avec l’automate LoopX, petit, portable et autonome, conçu pour le terrain. « Les résultats sont obtenus en une trentaine de minutes, sur place, et peuvent être retranscris par USB ou bluetooth. » Un automate innovant qui repose sur une technologie de lecture optique développée par la société ELDIM, basée à Hérouville-Saint-Clair. Une entreprise déjà connue et reconnue dans le monde entier par les géants de la technologie. C’est grâce à elle notamment qu’Apple propose la reconnaissance faciale de l’utilisateur sur ses Iphone. Une réelle innovation, entièrement fabriquée et assemblée en Normandie, qui n’est pas uniquement dédiée à l’analyse de la Covid-19 et pourrait servir à détecter d’autres virus.

« Cela fonctionne comme pour le café avec une machine et des capsules : c’est un couplage entre l’automate et les kits » 

Déploiement et production

Depuis plusieurs semaines les solutions d’analyse de Loop Dee Science sont validées par la HAS (Haute Autorité de Santé) et référencées sur la liste du Ministère de la Santé. « Cela implique que nos tests peuvent être déployés et si effectués par un biologiste médical, seront pris en charge par la Sécurité Sociale » se réjouit Stefan Gallard. Parallèlement, la start-up normande a commencé à les commercialiser auprès de clients industriels privés et travaille avec différentes institutions publiques telles que le CHU ou l’ARS pour intégrer leurs solutions dans le parcours client. Un travail qui engendre un nouveau défi, informatique cette fois, afin d’assurer le traitement des informations confidentielles des patients et le transfert sécurisé de données de leur système vers les logiciels des hôpitaux et des laboratoires.

 

« A terme, les entreprises pourront nous contacter directement et s’équiper eux-mêmes, soit aller dans des lieux qui disposent de notre solution pour orienter leurs salariés »

ELDIM
La collaboration avec le savoir-faire technologique d'ELDIM a permis la création des LoopX ©Julien Hélie - Normandie Attractivité

Innovation, à la une

A retenir

La société Loop Dee Science, fondée à Caen en 2017, est une experte de l’analyse d’ADN et a d’abord travaillé sur des virus animaux pour des tests rapides en cabinet vétérinaire. Elle étudiait, au moment de l’épidémie du COVID-19, le développement d’un nouveau kit d’analyse rapide pour le Coronavirus canin et félin. En moins de six semaines l’équipe de R&D de Loop Dee Science à Caen a réussi à mettre au point ce test moléculaire rapide pour une utilisation en « point of care ».

Le kit d’analyse est composé d’une trousse analytique avec un tube d’extraction de l’ARN et d’un tube de réaction contenant le mix réactionnel lyophilisé.
Il se fait par amplification isotherme de l’ARN du virus et ne requiert aucun appareil de type thermocycleur. Le résultat, rapide et précis, se fait en environ 30 minutes (contre plusieurs heures en laboratoire.)

Acteur majeur de la recherche et de l’innovation en santé en Normandie, le CHU de Caen Normandie et notamment son Laboratoire de Virologie qui héberge notamment un Centre National de Référence des Maladies Transmissibles (CNR pour les virus de la Rougeole, des Oreillons et de la Rubéole) possède une expérience reconnue des coronavirus. La collaboration scientifique entre les deux structures a ainsi facilité les échanges et le travail collaboratif nécessaires en période de crise sanitaire.

Pour l’industrialisation et la fabrication des LoopX, l’appareil d’analyse portable qui peut rendre localement un résultat connectable en USB ou Bluetooth, Loop Dee Science a fait appel à la société́ ELDIM basée à Hérouville-Saint-Clair, qui est dédiée à l’étude, la production et la commercialisation d’équipement de métrologie basés sur la photonique et l’optique. ELDIM travaille notamment pour les géants de la technologie, Samsung, LG, Sony, ou Apple dont le PDG Tim Cook s’était rendu sur place fin 2017 lors d’un déplacement en France. La fabrication et l’assemblage des LoopX sont entièrement effectués en France au sein d’ELDIM.

 

Haut de la page

Fermer la recherche