En savoir plus

Premier pôle mondial de flaconnage de luxe, La Glass Vallée représente plus de 70% de la production de flacons en verre pour la parfumerie, les spiritueux, la cosmétique, la pharmacie et parapharmacie. Située dans la vallée de la Bresle, à la frontière de la Normandie et des Hauts-de-France, cette filière industrielle d’excellence fédère un réseau de savoir-faire, fruit d’une tradition de plusieurs siècles. Rencontrez Valérie Tellier, sa présidente, et plongez dans le parcours du process verrier.

La Glass Vallée, c’est quoi ?

 

C’est un ensemble d’entreprises  – un cluster  – qui regroupe une soixantaine d’entreprises pour près de 12000 emplois, du non qualifié au très qualifié, avec des personnes au contrôle au chargement des machines, ou encore de l’encadrement… Nous sommes situés dans la campagne, notamment en Normandie, le long de la rivière la Bresle, et ce, depuis plus de 400 ans ! La raison ? La présence de forêt, de sable et d’eau : les matières premières pour fabriquer le verre.
Au sein de La Glass Vallée, vous trouvez des entreprises qui fabriquent du verre bien sûr, mais aussi, en amont, des maquettistes, des moulistes… Toute la filière est représentée, de la création jusqu’à la réalisation du flacon.

Quels sont vos enjeux ?

 

D’une part, c’est la décarbonation, puisque nous sommes de gros consommateurs d’énergie. De gaz en particulier pour les verriers – qui sont en train d’opérer une transformation – mais aussi d’électricité avec un coût multiplié par 4,5 entre 2021 et 2022.

D’autre part, c’est le recrutement : nos métiers sont encore énormément manuels et nous avons beaucoup de départs en retraite. La transmission de savoir-faire, le renouvellement de personnel et la formation des nouveaux métiers avec le développement de machines automatiques font partie de nos priorités quotidiennes.

Nos métiers sont passionnants, nos jeunes sont fiers de contribuer à la création d’un flacon, d’un produit surtout quand ils le voient à la télévision et en vente : cela donne un sens à ce qu’ils font.

©Thomas Strange - Normandie Attractivité

Pourquoi 2022 est-elle une année particulière ?

 

Nous sommes en 2022, l’année internationale du verre proclamée par l’ONU. Pour nous, c’est le moment de mettre le verre et les verriers en avant, faire découvrir nos métiers, nos savoir-faire. A cette occasion, nous avons porté un hors-série « Formes de luxe », un magazine professionnel pour faire connaître nos métiers et intéresser nos clients, notamment en France. Nous avons également édité un livre sur l’histoire du verre en Vallée de Bresle, pour se rappeler d’où l’on vient et surtout montrer où l’on va. Nous sommes là depuis le début du moyen-âge, et les transformations au fil du temps s’apparentent à celles vécues par la filière textile  – sauf que le textile est parti, et que nous sommes toujours là, en France.

©Thomas Strange - Normandie Attractivité

Bon à savoir

Pour clore cette année, La Glass Vallée organise la Nuit du Verre le 24 novembre à Paris en présence de toute la filière et de ses clients. L’occasion d’aborder des thématiques majeures, telles que la décarbonation, la supply chain, le recrutement, le financement de la croissance et des entreprises à reprendre.

Process d’un savoir-faire immuable

 

1ère étape : maquette et design

Dans la vallée de la Bresle, des entreprises vont imaginer, à partir des besoins des marques, le design du flacon. Conception assistée par ordinateur, fichiers 3D, impression des maquettes, du brillant, au mat, en passant par le satiné et les dégradés de couleurs : rien n’est laissé au hasard, y compris les finitions !

2ème étape : le moulage

Pour façonner au mieux le flacon final et ainsi lui donner la forme imaginée en amont, des moulistes vont concevoir, à partir de matières brutes, telles que la fonte, l’acier ou d’alliages cuivreux, ces pièces indispensables dans le process de fabrication.

3ème étape : le flaconnage

A près de 1300 degrés, d’une goutte de verre introduite dans le moule conçu à cet effet, c’est ici que le flacon va naître des matières en fusion. Sur des machines automatiques ou semi-automatiques, qui requièrent le savoir-faire d’hommes et de femmes depuis des générations, le flacon sera ensuite refroidi avant d’être contrôlé.

4ème étape : le contrôle et la qualité

Pour garantir l’excellence requise par la filière du luxe, des contrôles qualité interviennent régulièrement, à différents moments du process de création : directement à la suite de la fabrication ou après une opération de parachèvement.

5ème étape : le parachèvement

Laquage, pistolletage, décoration, inscriptions… le parachèvement est l’ultime étape qui donnera au verre toute son identité colorée, avant de poursuivre sa course vers le client final.

6ème étape : logistique et remplissage

Avant de se retrouver sur les étals des différentes parfumeries du monde entier, le flacon sera convoyé pour être rempli des différentes essences, dans les délais impartis et exigés par le client.

 

Haut de la page

Fermer la recherche