En savoir plus

Pendant une semaine, du 3 au 9 octobre, la Ville de Bayeux, le Département du Calvados, la Région Normandie et leurs partenaires invitent les plus grandes signatures des rédactions, les photographes de renom mais aussi les reporters débutants.

 

350 reporters de guerre se retrouvent pour expliquer leur métier si singulier au grand public, échanger entre confrères dans un environnement apaisé, raconter la guerre de l’intérieur, apporter un regard éclairé sur les zones noires de la planète, élire les meilleurs reportages photos, télé, radio, presse écrite mais aussi rendre hommage à leurs confrères emprisonnés, disparus ou tués.

Au menu de ce rendez-vous unique au monde : trois soirées débats, six expositions inédites, des projections de documentaires en avant-première, de films, d’innombrables actions scolaires à l’attention des collégiens et lycéens, un salon du livre, le dévoilement d’une nouvelle stèle au Mémorial des reporters, une soirée de remise des prix et des tables rondes. Autant de rendez-vous, ouverts à tous, gratuits, pour sensibiliser un large public, notamment les jeunes, à l’actualité internationale et poursuivre l’indispensable travail d’éducation aux médias.
Placé sous la présidence du photoreporter allemand Thomas Dworzak, l’événement s’intéressera évidemment de près à l’invasion de l’Ukraine par la Russie via une soirée et deux expositions, dont une présentera, à la chapelle de la Tapisserie, l’indispensable travail des deux seuls journalistes à être restés à Marioupol pendant le pilonnage de l’armée russe. Le retour des talibans en Afghanistan sera également au centre du festival à travers la projection d’un documentaire inédit le jeudi soir et grâce à l’exposition extérieure proposée en cœur de ville, créée pour interpeller chacun dans son quotidien.

Haut de la page

Fermer la recherche