En savoir plus

Charles Grzybowski

La Normandie est une terre d’accueil autant qu’un point de départ pour des voyages autour du monde, et j’en sais quelque chose !

Qui suis-je :

Depuis mon adolescence, j’aime voyager à travers différentes régions de France et du globe à la recherche de rencontres humaines, d’expériences de vie et d’apprentissage sur le monde. Pour réunir ma passion du voyage et mon besoin de nature, j’ai évolué pendant une dizaine d’années dans le secteur de l’agriculture et de la forêt sous de nombreux statuts, dont ceux d’aide-berger, de saisonnier et d’agent de remplacement.

Particulièrement intéressé par les dynamiques collectives et par le fonctionnement des groupes humains, j’ai œuvré dans le secteur de l’éducation populaire et de l’accompagnement de porteurs de projet de solidarité internationale avant de reprendre des études d’anthropologie.

Porté par des valeurs sociales, environnementales et convaincu que les grands changements indispensables et à venir passent par l’engagement direct des citoyens dans des alternatives concrètes, je me suis investi dans plusieurs associations locales pour militer en faveur de la redynamisation du territoire de la forêt d’Ecouves. Mes racines sont dans ce secteur rural du pays d’Alençon où j’ai grandi et où je reviens régulièrement entre deux voyages.

 

photo vélo forêt

©Charles Grzybowski

La Normandie et moi :

En mai 2021, j’ai réalisé un tour de l’ex Basse-Normandie un utilisant plusieurs moyens de locomotion non motorisés : course à pied, marche, VTT, canoë et équitation. Cette itinérance m’a permis de renouer le lien avec cette région que j’avais quittée quelques années plus tôt, et de redécouvrir toutes les richesses du patrimoine naturel des départements de l’Orne, du Calvados et la Manche. De la Suisse Normande au Pays de Domfront en passant par le Cotentin, la baie du Mont-Saint-Michel et la Vallée de la Vire, les Normands n’ont pas besoin de partir à l’autre bout du monde pour vivre de véritables aventures en plein air !

Dans ma façon de percevoir les territoires, dans mon alimentation, dans mon langage, en fait, dans ma manière d’être au monde : je suis façonné et conditionné sans m’en rendre compte par la Normandie. Ce sont dans mes voyages à l’étranger, à travers l’échange avec des personnes d’autres cultures, que j’ai pris conscience de cette identité de Normand. Pas besoin de partir à l’autre bout du monde : la France a cette particularité de réunir de nombreuses régions très différentes les unes des autres. Je considère que c’est une chance d’avoir une culture, des traditions et des terroirs qui ne sont pas les mêmes que dans nos régions voisines.

Ma Normandie est résolument rurale. Mes racines sont quelque part entre celle d’un chêne et d’un séquoia au milieu de la forêt d’Ecouves. Étant proche du monde agricole, je suis forcément conscient de la richesse de nos produits alimentaires. La ruralité normande, selon moi, ce sont les visages des hommes et des femmes qui s’engagent au quotidien dans des initiatives locales créatrices de liens, de sens et de transformation sociale : créations d’entreprises dans le secteur de l’économie sociale et solidaire, associations militantes, agriculture paysanne, éducation populaire ou encore secteur médical.

Même si j’aime voyager et vivre dans d’autres régions du monde, la Normandie reste, je crois, mon port d’attache (bien que le département de l’Orne ne possède pas d’accès à la mer). Je ne mesure pas à quel point c’est sa dimension maritime et son histoire viking qui permet à la Normandie d’avoir une fenêtre vers l’ailleurs, mais j’apprécie cette ouverture au monde présente dans cette région et chez ses habitants.

 

photo panneaux directions

©Charles Grzybowski

Mon rôle d’ambassadeur :

La première mission d’un ambassadeur est peut-être d’aider à démonter les clichés et les idées reçues sur la Normandie pour diffuser une image plus proche de la réalité. C’est de dire que la Normandie n’est pas uniquement une région riche pour son histoire et ses atouts touristiques mais qu’il y a également des dynamiques économiques et sociales s’inscrivant dans le présent et l’avenir. Moi qui suis plutôt nomade, j’ai envie de partager mon admiration pour les sédentaires qui font preuve d’enracinement et qui portent des projets pertinents en territoire rural.

J’ai également à cœur de faire connaitre le patrimoine naturel de cette région qui n’a rien à envier avec des secteurs plus célèbres pour la randonnée et l’itinérance nature. Camarades normands, sortez de chez vous pour contempler la beauté des paysages !

La valorisation du territoire régional m’intéresse s’il s’articule avec l’échange et la découverte du monde. J’aime cette phrase du poète portugais Michel Torga : « L’Universel, c’est le local moins les murs ». C’est à l’étranger que je me sens normand et c’est en Normandie que je me sens appartenir à une condition humaine qui dépasse les frontières et les particularismes locaux. La Normandie est une terre d’accueil autant qu’un point de départ pour des voyages autour du monde, et j’en sais quelque chose ! Curieux, observateur et amoureux des randonnées en pleine nature, j’ai également le goût de témoigner et de partager mes expériences via l’écriture, la photographie et la vidéo. Je prépare actuellement un voyage à vélo à travers les forêts d’Europe qui va passer par la Normandie et qui donnera lieu à la réalisation d’un film. Je pense justement que l’amour des forêts et l’engagement pour leur préservation est un sujet global qui permet de relier les habitants du continent européen tout en insistant sur les spécificités locales.

On pourra suivre mon voyage via mon blog et ma page Instagram.

 

forêt en automne

©Charles Grzybowski

 

Si vous souhaitez suivre le périple de Charles, c’est ici : http://retrouverlaforet.com

Témoignages Ambassadeurs

Sébastien VALLERIE

Sébastien VALLERIE

Caen Lire le témoignage

Arnaud DE SAINT-REMY

Arnaud DE SAINT-REMY

Rouen Lire le témoignage

Alexandre SCHIBINESS

Alexandre SCHIBINESS

Canappeville Lire le témoignage

Hubert PRIVE

Hubert PRIVE

Verneuil-sur-Avre Lire le témoignage

Haut de la page

Fermer la recherche