En savoir plus

Charlotte GAILLON

La Normandie ? J'y ai grandi, c'est la maison, cela me manque

Qui suis-je ?

« Je m’appelle Charlotte Gaillon, j’ai 23 ans. J’ai fait une licence d’histoire à Rouen, puis je suis partie apprendre l’anglais à Londres pendant un an, avant de m’installer en Irlande pour un master en Management Patrimoine et Conservation à l’UCD de Dublin. Je travaille chez Google depuis un mois pour les publicités. »

La Normandie et moi

« Je suis née à Rouen, j’habitais à Barentin. La Normandie ? J’y ai grandi, c’est la maison, cela me manque. J’y retourne pour voir ma famille et bien manger, principalement ! J’adore Rouen en particulier, pour l’ambiance et l’histoire, notamment l’architecture médiévale. J’aime aussi beaucoup Veulettes-sur-Mer, un petit village où nous allions l’été avec ma sœur. Et, bien sûr, le Mont Saint Michel, qui est bien normand ! En Angleterre, j’étais jeune fille au pair, j’ai rencontré beaucoup de gens, et quand ils venaient me voir, je les ai tous emmenés là-bas, c’est la fierté nationale ! »

Et Dublin ?

« J’y suis restée après mes études pour travailler, parce que j’aime bien. Je ne suis pas trop dépaysée par le temps, qui est le même qu’en Normandie ! Ce qui me plaît ici, c’est le fait d’être en ville, tout en étant à proximité de la nature sauvage, à seulement une demi-heure de Dublin. J’aime aussi l’ambiance, qui est authentique, c’est facile d’y vivre et de s’intégrer. Pour la suite, j’aimerais trouver un travail dans le patrimoine, en lien avec mes études, idéalement dans la gestion de parcs naturels, ou dans le patrimoine culturel. J’aimerais qu’il soit lié à l’environnement, à la transition énergétique. »

Mon rôle d’ambassadrice

« Ce réseau d’ambassadeurs à travers le monde, c’est une super idée ! Une très bonne initiative, parce que je suis fière d’être normande. Petite anecdote, pendant mes études, j’étais en coloc avec un Français, qui venait de Bretagne… entre nos deux chambres, il avait mis son drapeau et moi, le mien (rires) ! J’aime bien l’idée aussi d’intégrer un réseau : à l’étranger, les Français sont très soudés, je pense que c’est plus fort encore lorsque c’est lié à une région ! D’ailleurs, je travaille avec une Normande à Dublin : je vous donnerai ses coordonnées ! »

Témoignages Ambassadeurs

Charlotte GAILLON

Charlotte GAILLON

Barentin Lire le témoignage

Bruno SLAGMULDER

Bruno SLAGMULDER

Condeau Lire le témoignage

Emmanuel PLEINTEL

Emmanuel PLEINTEL

Bernay Lire le témoignage

Hubert PRIVE

Hubert PRIVE

Verneuil-sur-Avre Lire le témoignage

Haut de la page

Fermer la recherche